Vite lu (1/4) – La Voix de la meute

la voix de la meute La voix de la meute. Les remplaçants, de Gaia Guasti chez Thierry Magnier. 2014.

Mila, Tristan et Ludovic, 3 inséparables ados mordus par des chiens sauvages acculés, deviennent peu à peu des lycanthropes (loup-garou). Ce premier tome de la trilogie pose les jalons de l’histoire et explore les débuts de leur transformation. Le ton est enlevé et haletant, le récit est axé sur le registre de la fuite.

Après Liar de Justine Larbalestier et Instinct de Vincent Villeminot, et pour reprendre les termes de Laurent Bazin, voici de nouveau le « thème obsessionnel de la métamorphose » […] comme une tentative pour apprivoiser le fond d’animalité voire de sauvagerie inhérent à chaque individu […] en favorisant sur le mode symbolique la confrontation avec les parties les plus noires de la psychée.¹ »

En tant qu’adulte, je sature un peu mais La voix de la meute constitue cependant un honorable roman d’initiation, bien dérangeant et pour adolescents.

Avis : intéressant.

¹[Bazin Laurent, « L’adolescence au miroir de ses lectures : propédeutique de la fiction au service d’un sujet en mouvement » lors de la 1ère biennale de la littérature de jeunesse, 3 avril 2014].

 

Publicités

Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :